porté disparu

1

Le grand départ

Désormais, le train filait paisiblement.René se demandait  si ce voyage vers son lieu de casernement finirait un jour… La cadence de la locomotive finissait par l’endormir et entre deux vagues de courts sommeil il ne pouvait s’empêcher de penser à cet foutu guerre qui se profilait. Depuis le départ d’Arras , les monotones paysages de la region qu’il traversait  se succédaient ….Bientôt la fatigue le gagna , mais finalement avec les arrêts fréquents le sommeil ne vint pas . Les champs à perdre de vue défilaient  tous colorée  de coquelicots rouge- sang .Des gens montaient, d’autres descendaient à chaque arrêts mais en générale la plupart étaient de jeunes appelés mobilisés tout comme lui .Il rageait à l’idée , de savoir sa femme seule  en pleine période de moisson , ouvrière agricole elle ne chômmait guère .

 

Publié dans : famille |le 17 juillet, 2018 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le stock chant 1 |
Instantdemavie |
Ségolène et Gaspard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CE2 MARGALHAN
| Lamamanimparfaite
| Thewildthornberrys